top of page
  • Photo du rédacteurBenoit Douziech

Charlie Watts (1941 - 2021)

Dernière mise à jour : 5 nov. 2023

Depuis le 24 août, Charlie Watts n’est plus. Et c’est bien triste. C'est triste, car Charlie Watts était un homme élégant. Selon son entourage, il était également fiable, extrêmement gentil, sobre et discret. Ah oui... et accessoirement, il était le batteur du plus grand groupe de rock de l’histoire : The Rolling Stones.

Et ce depuis 1963.



"L’homme élégant" était son surnom (on l’appelait aussi “le géant tranquille”) et il le portait plutôt bien, ce surnom : non seulement on pouvait le voir souvent vêtu de costumes sur-mesure qu’il portait parfaitement tel un gentleman qu’il était, mais l’élégance qualifiait tout autant son jeu de batterie.


Pour être tout à fait honnête, je dois dire que je n’ai apprécié le style de Charlie Watts - son jeu de batterie, pas ses costumes ! - que tardivement. Car Charlie n’était pas un batteur démonstratif ou flamboyant, il n’aimait pas les solos de batterie, par exemple. On pourrait dire qu’il était un anti-(drum)-hero. Mais c’est là où résidait son génie, justement. Il faisait partie de ces batteurs qui mettent leur talent exclusivement au service de la musique, et leur ego de côté.

Écoutez le break de batterie de Gimmie Shelter – le même break, simplissime, répété inlassablement tout au long du titre. Et la chanson est simplement parfaite. Écoutez les entrées de batterie dans Angie ou Wild Horses... What else ? comme dirait l'autre, tout aussi élégant, d'ailleurs.



Par sa frappe légère, il fondait le son de sa batterie dans celui de la guitare de Keith Richards, la basse de Bill Wyman (et plus tard de Darryl Jones), la voix de Mick Jagger et les guitares de Brian Jones, puis de Mick Taylor, puis de Ron Wood. En faisant cela, il créait une osmose parfaite avec le reste du groupe et en ce sens, il a pleinement contribué au son des Rolling Stones.


Par son jeu sobre - et son set immuable de quatre fûts seulement - il laissait s’exprimer le talent de ses partenaires et gardait intact la beauté des compositions et des arrangements des Stones. Mais ne vous y trompez pas : c’était bien lui le patron dans le groupe. Ou plutôt une sorte de grand frère plein de sagesse sur lequel on sait qu’on peut se reposer.


Ben oui, il a été jeune à un moment de sa vie !

Une autre raison pour laquelle je ressens un grand respect envers Charlie Watts est celle-ci : le gars a traversé les presque 60 ans de carrière des Rolling Stones - et les tempêtes que ça représente - sans sourciller. Ça n’a pas dû être évident tous les jours avec les compères qu’il se trimballait ! Le seul écart d’humeur qu’on lui connaît est un crochet du droit bien placé, adressé à un Mick Jagger totalement bourré, qui avait commis l’erreur de le réveiller en pleine nuit et de l’appeler « mon batteur ».



Bien qu'étant le batteur du groupe de rock le plus célèbre de l’histoire, Charlie est resté l’antithèse absolue d’un personnage rock’n’roll. Il avait pourtant, avec Jagger et Richards, un doublon du modèle de la rockstar excentrique ! Mais non. Monsieur Watts, pour se détendre pendant les tournées des Stones, dessinait les chambres d’hôtel où il séjournait. Monsieur Watts était un grand amateur et fin connaisseur de jazz. Bill Wyman a déclaré qu’il ne lui avait toujours connu qu’une seule femme : la sienne. Celle de Charlie, pas de Bill ! Le flegme britannique et la classe du gentleman à son summum. A côté de Charlie, James Bond peut aller se rhabiller.

...Ce qui, pour les parents d’un bambin ayant l’ambition de devenir musicien de rock, est plutôt rassurant : pas forcément besoin de la panoplie de la rockstar, avec frasques et abus en tous genres, pour faire carrière – et une belle carrière - dans le rock.



Si l’annonce de la disparition de Charlie Watts m’a serré la gorge et humidifié les yeux, c’est peut-être aussi parce que d’une certaine manière, j’ai côtoyé Charlie Watts... son jeu, pour être exact. Il y a quelques années, je faisais partie d’un Rolling Stones tribute band (un tribute band est un groupe en hommage à un artiste où l’on reprend son répertoire). Le groupe s'appelait Big Red Lips. J’ai pris beaucoup de plaisir - et beaucoup appris - à étudier et à reproduire le plus fidèlement que j’ai pu les parties de batterie de Charlie Watts. Avec un batteur de génie comme lui, pas besoin d’adapter, de réinterpréter ou de “s’inspirer de” (ce serait une faute de goût). J’étais assuré de jouer exactement ce qu’il fallait, un peu comme un comédien qui a un excellent texte à jouer : ça se joue presque tout seul, de manière évidente et limpide. Attention, je ne dis pas qu’il est facile de se glisser dans le costume du gentleman ! Car comme vous le savez probablement, ce qui est important, ce ne sont pas les notes qu’on joue mais la façon dont on les joue. Et à ce sujet, il y avait comme qui dirait une petite pression, car il était hors de question de déshonorer le jeu du grand homme tranquille. Si tant est qu'on puisse déshonorer un jeu !



Je vais terminer cet article par le plus difficile : une sélection de mes titres préférés des Stones.

Soyons dingue : un top 5 ! Mission quasi impossible, j’avoue. Probablement la raison pour laquelle il y a 7 titres + 1 bonus dans mon top 5 :-)

A écouter ou réécouter d'urgence !!!

  1. Honky Tonk Women

  2. Under My Thumb

  3. You Can’t Always Get What You Want

  4. Can’t You Hear Me Knocking

  5. Wild Horses

  6. Gimmie Shelter

  7. Paint It, Black

Titre bonus (moins connu que les sept méga-hits sus-cités) :

Rocks Off


Les Rolling Stones ont publié une courte vidéo pour rendre hommage à leur compagnon de route, une vidéo sobre et sans blabla, à l’image de Charlie. La voici :


Et vous, êtes vous amateur des Stones ? Quels sont vos titres préférés ?

104 vues1 commentaire

1 commentaire

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
douziech.batterie
douziech.batterie
09 sept. 2021

Pour en savoir plus sur Charlie Watts et savourer de la bonne musique, vous pouvez écouter le podcast en hommage au batteur de l'excellent Michka Assayas :

https://www.franceinter.fr/emissions/very-good-trip/very-good-trip-du-lundi-30-aout-2021

J'aime
bottom of page