top of page

5 astuces pour progresser plus vite

Nous l’avons vu dans l’article Un peu, beaucoup, pas du tout, le temps disponible pour travailler notre instrument préféré n’est pas toujours aussi conséquent qu’on le souhaiterait. Mais vous avez appris à la lecture de l'article qu'il est possible de trouver plus de temps qu’on ne le pense, avec une organisation optimisée de notre emploi du temps.

 

Si vous avez suivi scrupuleusement mes conseils, vous vous dites que vous ne pourrez pas faire plus pour gagner du temps…

...ERREUR !!! Il est encore possible de gagner du temps dans votre apprentissage. Non pas en ajoutant encore des minutes ou  des heures pour vous exercer, mais tout simplement en progressant plus rapidement.

tortue speedup.jpg

Ah là, je sens que vos oreilles se dressent (façon de parler…).

 

Comment progresser plus rapidement ? En travaillant utile !

 

Pour résumer :

Ne travaillez pas dur, travaillez bien.

Attention !

Quand je dis "progresser plus vite", je ne dis pas "travailler plus vite". La précipitation est contre-productive. Alors que la patience est une vertu précieuse pour bien progresser. Peut-être même qu'étudier la batterie vous apprendra la patience. Deux apprentissages pour le prix d'un !

Ce que je vais vous expliquer dans quelques secondes, c’est comment ne pas perdre du temps en évitant le travail non-productif. Comment optimiser votre temps de travail.

Si vous êtes en cours avec moi, ces quelques astuces ne vous seront pas complètement inconnues. Je les répète autant de fois que nécessaire... c'est-à-dire souvent... très souvent ! Mais c'est mon job et c'est normal car il faut bien reconnaître que certaines de ces astuces peuvent être contre-intuitives, comme par exemple la première et  la plus importante de toutes :

Astuce n°1

« Pour apprendre plus vite, il faut jouer lentement »

... Mais c’est tellement vrai ! Notre cerveau est ainsi fait : pour fixer précisément un geste, il a besoin de lenteur.

Ceux d’entre vous vous qui pratiquent un art martial savent peut-être de quoi je parle : le geste juste.

Pourquoi jouer lentement ? Voici trois raisons :

1- Souvenez-vous quand vous avez appris à écrire : traciez-vous vos lettres à toute vitesse ? Si oui, le résultat était-il satisfaisant ?…

2- La lenteur dans l’exécution d’un mouvement permet d’avoir une conscience fine du geste et par conséquent de le maîtriser en profondeur. Ainsi, vous jouerez en confiance.

3- Beaucoup de paramètres entrent en jeu dans un rythme de batterie : position, coordination des mouvements, régularité rythmique, équilibre sonore des différents éléments, souplesse du geste (qui créera la souplesse musicale, faisant ainsi groover le rythme). Pouvez-vous réellement appréhender tout ces paramètres en jouant vite ? Oui ? Alors je vous ai démasqué : vous êtes Superman !

superman-business-suit-shirt-pull_edited

En parlant de "super man", voici ce que dit Itzhak Perlman, au sujet de la lenteur dans l'apprentissage :

Itzhak_Perlman.jpg

« Si vous travaillez une chose lentement,

vous l’oublierez lentement.

Si vous travaillez une chose rapidement,

vous l’oublierez rapidement »
 

En V.O : « If you practice something slowly, you forget it slowly. If you practice something fast, you forget it fast. »

Itzhak Perlman est un violoniste et professeur de musique israélien, considéré comme l'un des plus grands violonistes du XXe siècle et du XXIe siècle.

Astuce n°2

« N’ayez pas peur de faire des erreurs, ne vous jugez pas »

 

Faire des erreurs, c'est normal et c’est même souhaitable. Si vous en faites, c’est le signe que vous travaillez utile.

Dans un apprentissage, l'erreur est une chose positive car c'est une opportunité de s'améliorer !

Dites-vous que le professeur se trompe, lui aussi. Moins souvent que vous peut-être - sinon changez de prof - mais il se trompe aussi.

 

A ce propos, lorsqu'on joue devant un public - en représentation, donc - on ne dit plus "faire une erreur", on dit "faire un pain" (langage familier).

Même les musiciens qui accompagnent Elton John font des pains. Vous en voulez la preuve ? Appuyez sur le bouton "Oops"...

 

oops01_edited_edited.jpg

​Les musiciens de James Brown avaient tout intérêt à faire le moins de "pains" possible : chaque erreur était sanctionnée par des dollars en moins sur leur paye ! Et James Brown leur donnait directement sur scène le montant de l'amende avec un geste discret à l'attention du musicien "fautif".

A propos, saviez vous que James Brown jouait avec deux batteurs sur scène ?

jamesbrown_edited.jpg

Un apprentissage consiste à corriger ses erreurs.

On se trompe, on corrige (ça prend plus ou moins de temps...) puis on ne se trompe plus : on a appris, on a progressé.

 

 

Concrètement :

Lorsque vous vous exercez sur un rythme, en boucle : n’arrêtez pas de jouer à la moindre erreur. Ce serait une perte de temps : si vous vous arrêtez à chaque erreur, pensez au temps cumulé de chaque arrêt au bout d'une année de travail ! Continuez... vous ferez mieux au prochain tour !

 

De plus, cela vous habituera à rester concentré malgré les imprévus. Et des imprévus, il y en a toujours, dans un spectacle. Et c'est tant mieux, oserais-je dire. « La musique, il faut que ce soit vivant », comme le dit mon chef d'orchestre préféré. Il se reconnaîtra :-)

Si vous n'êtes toujours pas convaincu(e), imaginez ceci :

Vous avez pris l’habitude de tout arrêter dès que vous vous trompez. Arrive le jour où vous vous produisez en concert. Que se passera-t-il si vous faites la moindre erreur (ce qui arrivera forcément car ça arrive à tout le monde) ? Tout le groupe devra arrêter le morceau en plein concert parce que vous arrêterez de jouer ???... Je ne préfère pas imaginer la tête d'Elton John, dans ce cas :D

 

 

Ne visez pas la perfection, visez l’amélioration.

Astuce n°3

« Soyez concentré »

Pour bien progresser, vous avez besoin d'avoir toute la concentration possible à votre disposition, quelque soit votre niveau. Pas 75%, pas 90%. 100% de concentration !!!

Pas évident, d'être concentré à 100% ?... Je vous l'accorde.

 

Alors prenons le problème par l'autre bout :

Qu'est-ce qui vous déconcentre ?

De cette manière, c'est déjà plus gérable. Il vous suffira donc de...

Faire la chasse aux "voleurs de concentration".

Faites vous-même la liste de tout ce qui parasite votre concentration dans votre environnement de travail.

 

Par exemple, un voleur de concentration à chasser absolument :

Les notifications des réseaux sociaux

 

...et autres activités numériques connectées. Le temps de votre séance, vous n’y êtes pour personne ! Débranchez-vous du monde extérieur pour quelques minutes, vous aurez peu de chance de passer à côté d'une info importante à connaître absolument dans l'heure. Passez en ‘mode avion’ si vous avez besoin de votre téléphone pour travailler (métronome, lecteur mp3...). C’est un moment privilégié avec vous-même. Vous allez vous recentrer, vous ressourcer (oui, la musique nourri) et vous serez en pleine forme après votre séance.

Et après votre séance d'entrainement, si l'écran de votre téléphone ressemble à ça...​

notifications.jpg

...ce n'est pas si grave !  ;-)

Autre source de déconcentration à éliminer facilement :

Avant de commencer votre séance,

 

rassemblez près de vous tout ce dont vous avez besoin pour travailler.

 

Être obligé de s'interrompre pour partir à la recherche d'un crayon, d'une partition ou  d'un casque peut être catastrophique pour la concentration.

 

Astuce n°4

« Jouez détendu »

Facile à dire, pas toujours facile à faire, je sais. Mais non négociable !!!

 

Épaules baissées (mais le dos droit), bras relâchés, poignets souples, baguettes maintenues sans crispation. Je n'ai pas dit mou ! Tonique et souple. Siège confortable, à la bonne hauteur et à la bonne distance des pédales et de la caisse claire. L'énergie que vous envoyez dans vos bras et vos jambes pourra alors circuler librement. Et tout vous semblera plus facile.

Au contraire, lorsque vous jouez crispé, vous ajoutez une difficulté à ce que vous travaillez, et pas des moindres ! Un peu comme si vous faisiez du vélo en gardant les freins serrés  :-/

Jouer détendu, c’est bon pour :

- Vos plaquettes de frein

- Votre santé

- Votre endurance

- Le tempo

- Le groove

- Le son (vous n’aurez pas le même toucher que si vous jouez tendu)

- Le contrôle et la rapidité d’exécution

- Les sensations et le plaisir de jouer (qui n'est que le résultat des points énumérés ci-dessus)

et enfin...

- Provoquer l’admiration de votre entourage : qui est le plus sympa, cool et impressionnant à regarder : le batteur crispé ou le batteur détendu ?… et à entendre : un jeu hésitant et bancal ou un jeu fluide et maîtrisé ?

 

...alors, ça vaut le coup de s’en soucier chaque jour et chaque minute où vous jouez, ou pas ?

 

vélo.jpg

Astuce n°5

« Planifiez »

Quoi de plus décourageant que de s’asseoir derrière la batterie sans savoir ce qu’on va jouer ? Sans avoir de projet précis pour la séance qui débute ?

Faites-vous un programme ! Prévoyez à l’avance de quoi sera composée votre séance d’entraînement.

Par exemple, si vous avez prévu de travailler 30 minutes :

- échauffement / gammes (frisés ou roulés ou contrôle du rebond…) : 10 minutes

- travail d’une série d’exercices (grooves ou breaks ou lecture ou coordinations…) : 10 minutes

- étude de style / étude du répertoire (jouer sur de la musique) : 10 minutes

 

Ne soyez pas trop rigide dans votre timing. Vous pouvez l’adapter selon vos besoins : si vous vous sentez en forme sur une partie du programme, vous pouvez rester dessus plus longtemps que prévu… ou pas. A vous de voir.

En fait, cela dépendra de votre caractère. Si vous préférez avoir un minuteur qui sonne la fin de l’exercice quoi qu’il arrive, faites-le. Rien n’est interdit, tant que ça vous aide !

Si vous êtes technophile, il existe des applis de planification et d’organisation des tâches. Faites-en un usage raisonné : ne passez pas la moitié de votre temps de travail à planifier, programmer et faire des statistiques !

 

minuteur-tomate.jpg

Bonus !

Allez, c'est cadeau. Voici un PDF à télécharger et imprimer. Il résume les 5 astuces pour progresser plus vite à la batterie. Affichez-le bien en vue tout près de votre batterie pour ne jamais les oublier ! Y'a plus qu'à.

Cliquez ici pour télécharger le PDF

 

 

Ce qu’il faut retenir :

 

- Jouez lentement pour maîtriser vos gestes et acquérir de la confiance. L'important c'est la régularité du tempo. La vitesse viendra après.

- Jouez détendu.

- Ne craignez pas de vous tromper. L'erreur est une opportunité de s'améliorer.

- Soyez le plus concentré possible. Faites la chasse à tous les "voleurs de concentration". Réunissez tout votre matériel avant de jouer.

- Organisez à l'avance votre séance de travail : prévoyez ce que vous allez travailler, ainsi que le temps que vous allez passer pour chaque exercice.

bottom of page